Revenir

Publié le par NmNomador

Devenir Home-sitter Avec Son Propre Animal de Compagnie

Vous avez vous-même un chien ou un chat ? Alors peut-être pensez-vous que vous serez un candidat idéal pour garder ceux des autres, parce qu’il vous sera facile de montrer que votre expérience des animaux est réelle, et que vous êtes bien sûr un ami des bêtes.
Cependant, à moins que vous ne prévoyiez vous-même de les faire garder, sachez qu’il n’est jamais facile de trouver des missions de home-sitting lorsque l’on veut emmener son animal.
J’ai moi-même effectué de nombreuses gardes avec mon propre petit chien, alors voici mes conseils.

La difficulté à trouver des gardes en emmenant son chien ou son chat

Pour comprendre pourquoi un propriétaire peut hésiter à choisir dans candidats qui viendraient avec leur propre animal de compagnie, il faut chercher à savoir pourquoi il cherche des home-sitters. Très souvent, c’est parce qu’il a constaté que ses chiens ou chats ne sont pas heureux en pension au milieu d’autres animaux. Peut-être sont-ils stressés, ou bien effrayés, voire même agressifs en compagnie de leurs congénères.

Or, si vous venez chez eux avec un chien ou un chat, le même problème peut se reproduire. Si vous partez garder un chien en emmenant le vôtre, rien ne garantit qu’ils vont s’entendre - surtout s’ils sont de tailles et de caractères différents. Si vous partez garder un chat avec le vôtre, il se peut que le chat de la maison n’accepte pas de voir envahir son territoire... Le problème se complique encore si l’on part garder un chien en emmenant son chat, et vice-versa ! D’autre part, de nombreuses offres concernant plusieurs animaux d’espèces différentes, ce qui rend encore plus complexes les interactions entre les uns et les autres.

Même si vous et le propriétaire, vous pensez que vos animaux devraient bien s’entendre (ce qu'il est quand même impossible de prévoir avec certitude quand on arrive sur le territoire d’un animal), des problèmes peuvent se poser. Par exemple, le risque de les laisser ensemble quand vous partirez faire vos courses. Ou bien, le risque de voir éclater des bagarres imprévues autour la nourriture ou des jouets. Et il faudra alors gérer tout le reste du séjour avec des animaux qui ne s’entendent pas … Il n’est donc pas étonnant que la plupart des propriétaires préfèrent choisir la facilité, c’est à dire des home-sitters sans animaux, afin de s’assurer que tout se passera bien en leur absence.

Pendant une garde à Londres

La gestion des éventuels conflits

La meilleure manière de gérer des conflits potentiels, et aussi de convaincre un propriétaire que votre candidature vaut la peine d’être étudiée, est d’anticiper et de discuter ensemble des problèmes qui pourraient survenir. Cela commence bien sûr par votre connaissance de votre animal et de son caractère - vous ne postulerez pas pour des maisons où vous n’êtes pas certain que votre chien ou votre chat s’intégrerait sans problème. Par exemple, j’ai un petit chien et je sais qu’il est stressé par les gros chiens. Donc je ne postule pas à des gardes où la race des chiens dépasse une certaine taille. J’évite aussi de postuler à des gardes où il y a un chat, en tous cas, si c’est un chat d’intérieur.

Quand vous postulez à un séjour, abordez très clairement avec le propriétaire votre souhait de venir avec votre animal. La chose qu’il ne faut jamais faire, c’est de ne pas mentionner immédiatement que vous viendriez avec un animal, ou pire, de le leur dire au dernier moment. Donnez toutes les informations sur votre animal qui pourront les aider à prendre la bonne décision. Et soyez compréhensif s’ils déclinent finalement votre proposition.

Comme on ne peut jamais prédire comment des animaux vont s’entendre, l’idéal serait de pouvoir faire les présentations entre animaux à l’avance, avant de prendre une décision. Mais bien sûr cela n’est envisageable que si la garde est dans votre région. Dans mon cas, cela n’a jamais été possible. Mais nous avons eu de longues discussions sur Skype, pendant lesquelles nous pouvions nous montrer nos animaux.

Enfin, une fois sur place, préparez bien le moment où les animaux vont être présentés. Lorsqu’ils se rencontrent pour la première fois, il est idéal que cela se fasse en territoire neutre - et pas dans la maison. Pendant la garde, vous devrez toujours être vigilant et les surveiller, si nécessaire savoir parfois les isoler, notamment lors des repas. Si vous quittez la maison, il est plus prudent de les laisser dans des endroits séparés - par exemple dans deux pièces bien distinctes, ou bien un animal dans la maison et l'autre dans le jardin. Toutes ces mesures devront avoir été prises au préalable en concertation avec le propriétaire, bien sûr.

Une astuce utile : si vous débutez comme home-sitter, essayez de faire une première garde et d’avoir ainsi une première expérience - et une recommandation - sans votre animal. Les gardes les plus faciles à obtenir sont les gardes où l’on vous redemande, et si vous êtes déjà allé quelque part vous aurez pu juger vous-même comment les choses se passeraient avec votre animal dans cette maison.

A la découverte de Venise avec mon chien

Bon à savoir pour le home-sitting international

Si vous avez l’intention de voyager à l’étranger avec votre animal, renseignez-vous bien sur les modalités de passage des animaux à la frontière avant de postuler à un séjour. Parfois, cela ne pose pas de grandes difficultés, comme par exemple en Europe à condition que votre animal ait un passeport et soit vacciné contre la rage. Mais dans certains pays il sera bien plus difficile de le faire rentrer.

En particulier dans certains pays où les animaux doivent passer par une période de quarantaine. C’est le cas, par exemple, de l’Australie, de la Nouvelle Zélande, d’Hawaï, du Japon et de Singapour. Enfin, voici un site où vous trouverez des informations utiles, pays par pays, sur les formalités à accomplir.
Pour certaines destinations, peut-être arriverez-vous à la conclusion qu'il sera préférable de partir sans votre animal, et dans ce cas, pourquoi ne pas le faire garder chez vous, en le confiant vous aussi à des home-sitters ?


Author Bio

Shandos Cleaver de Travelnuity

Shandos Cleaver est la fondatrice et la bloggueuse-en-chef de Travelnuity, un blog consacré au voyage avec un animal de compagnie. Actuellement en Europe avec son Teckel miniature, Schnitzel, Shandos a créé ce blog après avoir constaté un manque d’informations sur le sujet. Travelnuity a pour but de donner de l’information pratique aux voyageurs amis des bêtes, autant sur les points d’intérêt touristique, que sur le transport ou l’hébergement.

comments powered by Disqus