Revenir

Publié le par NmNomador

Le home-sitting, un premier pas vers l'expatriation

Comment préparer son installation dans un nouveau pays ? Une fois que la décision est prise - quelle qu'en soit la raison - par où commencer ?

Il n'existe aucune réponse type. Tout dépend des raisons qui font envisager la vie d'expatrié, et c'est un processus qui peut prendre beaucoup de temps. Certains commenceront par les formalités liées aux visas, d'autres commenceront par chercher un travail, ou un programme d'études à l'international. D'autres ont déjà le passeport adéquat et une carrière d'indépendant, et sont prêts à sauter ces étapes et à réserver leur billet d'avion.

Mais quel que soit le scénario, chaque candidat à l'expatriation partage le même besoin : trouver un logement à l'arrivée.

Mon déménagement de Chicago vers Paris a été accéléré par une opportunité de home-sitting. Je ne m'y attendais pas d'ailleurs, mais cela a été, pour moi, l'élément déclencheur.

J'avais déjà séjourné régulièrement à Paris, je savais donc que ce ne serait pas simple d'y trouver un logement. La capitale française a la réputation d'un marché locatif concurrentiel, où la priorité est donnée aux personnes qui sont déjà résidentes en France. Je savais aussi que sans un dossier bien construit avec des garanties financières solides et une liste de cautions, mon projet d'expatriation en France allait devoir attendre.

J'avais besoin de temps pour me préparer, mais en même temps j'avais tellement envie de vivre en France ! Alors, quand une amie m'a dit que l'une de ses relations parisiennes cherchait quelqu'un pour garder ses chats pendant un mois, j'ai sauté sur l'occasion.

Je n'avais encore jamais gardé de maison - mais la lecture d'articles de presse ou de blogs sur internet avait suscité ma curiosité. J'avais entendu parler de ces voyageurs qui parcourent le monde entier en gardant des maisons. Alors, si certaines personnes pouvaient le faire pendant des années, je devais bien être capable de le faire pendant un mois, n'est-ce pas ?

Et après deux discussions sur Skype avec la propriétaire de l'appartement - histoire de mieux se connaitre, d'échanger sur nos attentes respectives et de mettre au point tous les détails de mon installation - j'ai réservé mon billet d'avion.

Et puis tout s'est enchainé rapidement. Cela ne me laissait pas beaucoup de temps pour mettre de l'ordre dans mes affaires à Chicago (préparer mes bagages, laisser ce que je n'emportais pas dans un garde-meubles), mais j'avais enfin un projet concret. J'étais passée de "J'ai envie de m'installer à Paris", à "Je vais m'installer à Paris". Sans cette opportunité de home-sitting, le saut vers la vie d'expatriée aurait certainement demandé plus de temps et plus d'argent.

Le plus gros avantage, c'est d'avoir eu un logement assuré pour un mois entier, sans loyer à payer, dans la ville même où j'avais envie de m'installer. Ceci m'a donné le temps nécessaire pour chercher un logement à moi, et m'a permis d'économiser pour les dépenses liées à mon installation (comme la caution et les frais d'agence).

La chasse à l'appartement est vraiment plus facile quand vous êtes sur place et que vous pouvez demander conseil à des amis locaux ou à d'autres expatriés qui y vivent déjà. Et bien sûr, c'est idéal pour découvrir en personne les quartiers de la ville où vous auriez envie de vivre.

J'ai finalement pris une location à quelques rues de l'appartement qui m'avait été prêté, parce que je me plaisais vraiment dans cet endroit. Si je n'avais pas gardé cet appartement, je pense que je n'aurais peut-être même pas eu l'idée de chercher par là ! Aujourd'hui encore, certains de mes commerces et cafés préférés sont les mêmes que ceux que j'ai découverts quand j'ai débarqué à Paris comme home-sitter.

Et puis il faut bien l'avouer : je me suis bien amusée avec ces chats (même s'ils me réveillaient un peu tôt le matin pour avoir à manger), et cela m'a fait plaisir aussi de me sentir utile à quelqu'un. D'ailleurs, qui sait ? Peut-être qu'un jour j'aurai moi aussi besoin de home-sitters ?

Même si garder une maison peut ne pas convenir à tout le monde (car il faut être à l'aise avec l'idée de vivre chez une autre famille, au milieu de leurs affaires personnelles), on peut en tirer beaucoup de satisfactions.

Un cadre avec vos photos chéries, quelques livres sur la table de nuit, votre mug préférée pour le café du matin, quelques recettes personnelles à cuisiner : pensez à ces petits détails qui vous aideront à vous sentir à la maison, et vous permettront de vous acclimater à votre nouvelle ville.

Bien sûr, j'ai été heureuse d'emménager dans mon "vrai" appartement, mais je pense toujours à cette première expérience de home-sitting avec plaisir. Car après tout, c'est grâce à cette garde que j'ai fait mes premiers pas à Paris, la ville où j'ai choisi de vivre !


Author Bio

Pola Henderson
Jetting Around

Pola Henderson est l'éditrice de Jetting Around, un blog dédié au voyage urbain. Pola a grandi à Cracovie, a vécu à Chicago pendant 13 années, et habite maintenant à Paris. En plus de ce blog, elle anime aussi une discussion hebdomadaire sur le voyage urbain sur Twitter (#JAchat) ainsi que des rencontres pour voyageurs internationaux, JA Café: Travel Talk Over Coffee.

comments powered by Disqus