Revenir

Publié le par NmNomador

Comment débuter comme home-sitter, sans avoir d'expérience ?

Bonjour à tous ! Je m'appelle Cat, et j'ai entamé un tour d'Europe en gardant des maisons, avec mon mari. Nous sommes de jeunes mariés, nous avons quitté notre maison d'Australie il y a trois mois, et notre voyage va durer encore neuf mois. Et oui, nous voilà partis pour une année entière !

Nous avons déjà fait deux gardes de maisons, nous venons de démarrer la troisième et nous venons d'être retenus pour une quatrième. Ce qui veut dire que nous sommes logés jusqu'en février 2016. Ce qui n'est pas si mal, n'est-ce pas ?

En fait nous avons l'impression d'avoir été assez chanceux. Alors je me suis dit que notre expérience intéresserait peut-être d'autres débutants. Parce que sur le web on trouve surtout des articles écrits par des voyageurs qui sont quasiment des "professionnels" du home-sitting ... mais je pense qu'il est également important d'encourager les nouveaux; et de leur montrer que l'on peut y arriver, même si l'on n'a pas encore de références !

Alors, comment nous sommes-nous lancés, et pourquoi ? Vous voulez connaitre toute l'histoire ?

Au début, voyager une année entière a semblé presque irréalisable.

Au début, ce projet de partir en voyage une année a semblé presque irréalisable. Nous savions bien, par expérience, que voyager sur le long terme et spécialement dans des destinations avec un coût de la vie élevé comme l'Europe (et l'Australie aussi), peut être financièrement difficile. Cela peut vouloir dire se loger dans des auberges bon marché, ou chercher des canapés, des matelas sur le sol, ou même parfois sur un banc public ou dans une voiture en cas de nécessité.

Les premières obstacles financiers nous ont un peu découragés car ce voyage avait été un grand rêve pour chacun d'entre nous. Et ce sont les parents de mon mari nous ont soufflé l'idée du home-sitting. Eux-mêmes avaient échangé leurs maisons ou gardé des maisons en Australie depuis quelques années, et ils en avaient été contents. Alors nous nous sommes dit "Et pourquoi ne pas essayer ? on ne risque rien à voir s'il y a des propositions en Europe".

Et devinez quoi ? Nous en avons trouvé des tas !! Et c'est ainsi qu'a commencé notre périple d'un an. 

Tout est parti d'une simple idée, et puis nous avons mis notre projet à exécution.

Tout s'est enchainé en seulement six mois de temps. Tout est parti d'une simple idée, et puis nous avons mis notre projet à exécution. Sachez-le, même si bien sûr il faut réfléchir, il n'y a que le passage à l'action qui fait avancer !

Pour commencer, nous avons fouillé le web à la recherche des sites de home-sitting, et nous avons trouvé une multitude d'options. Certains sites étaient assez chers, d'autres moins; certains étaient vraiment bien conçus ... d'autres, franchement moins. Mais il y a de quoi contenter tout le monde.

Nous nous sommes abonnés à deux sites (l'un d'entre eux étant Nomador). Nous avons décidé de nous abonner immédiatement à Nomador, et la première chose que nous avons dû faire a été de faire vérifier notre identité (pour des raisons de sécurité). Mais cela ne veut pas dire que vous êtes obligé de souscrire un abonnement. C'est à vous de décider ! Vous pouvez aussi choisir l'option Découverte, gratuite, pour voir si la formule vous convient, avant de vous engager.

Ensuite, tout s'est enchainé. Mais ce n'est pas qu'une question de chance.

C'est seulement quelques jours après notre inscription sur Nomador, et après avoir postulé à quelques annonces, que nous avons décroché notre première garde de maison en Bretagne. C'était une très jolie maison, à la campagne, avec deux chats adorables : l'idéal pour commencer notre séjour en Europe.

Et puis ensuite, tout s'est enchainé. Deux jours plus tard, nous avions un second séjour, une semaine plus tard, le troisième, etc... Je crois que nous avons eu un certain succès, mais ce n'est certainement pas qu'une question de chance.

Quand je me replonge en arrière, depuis nos tout débuts en février à maintenant - notre troisième séjour en deux mois - j'en tire quelques conclusions que j'ai envie de partager avec vous. Et si vous débutez, ou bien si vous avez encore du mal à trouver un séjour, j'espère que ces conseils vous aideront à vous faire votre propre place dans cette belle communauté de home-sitting !

  • Soyez vous-mêmes. (C'est valable aussi pour ceux qui proposent leur maison à garder !). Soyez naturel dans tout ce que vous faites, depuis la rédaction de votre candidature, jusqu'au dialogue avec un autre membre, que ce soit par la messagerie du site, au téléphone ou par Skype. C'est vraiment important pour se sentir bien ensuite. Le home-sitting, c'est d'abord une rencontre entre personnes, une relation basée sur la confiance. Pour se sentir à l'aise, chacune des parties a besoin de sentir qui elle a en face d'elle. Alors si vous êtes plutôt du genre décontracté, restez comme vous êtes. Si vous êtes plus formel dans votre manière de communiquer, ne changez rien. Il y a suffisamment de propositions de maisons à garder et de personnalités différentes pour que chacun trouve son bonheur. Vous devez bien vous douter que je suis du genre plutôt formel et classique, et cela se voit dans notre Profil. Mais au moins, toutes les personnes qui se sont intéressées à nous et que nous avons rencontrées sont des personnes qui resteront des amis pour la vie, et que nous serons certainement heureux de revoir dans le futur. 
  • Choisissez soigneusement votre photo de profil. Et oui, c'est très important. Parce que vous, vous avez envie de voir des photos de la maison et des animaux, n'est-ce pas ? Et bien, comprenez que les propriétaires ont aussi envie de vous voir ! Mettre un visage sur un contact, c'est primordial. Si vous avez (ou si vous avez eu) des animaux de compagnie, envoyer des photographies peut aussi être une bonne idée. Cela sera rassurant pour des personnes qui envisagent de vous confier leur maison, mais surtout les animaux qu'ils aiment. Pour ma part, je suis peersuadée que le fait d'avoir pu rassurer sur notre connaissance et notre amour des animaux,  ont été des éléments décisifs pour chacun des propriétaires avec lesquels nous avons été en contact.
  • Postulez, postulez ! Et ne vous limitez pas à un  seul séjour quand vous débutez. N'oubliez pas qu'il y a des centaines de personnes qui souhaitent garder des maisons, et qu'il y a de fortes chances que la maison qui vous tente tellement intéressera aussi d'autres personnes. Ne vous en faites pas, si des dates se chevauchent ou si vous postulez pour plusieurs séjours en même temps. Il faut le faire, pour augmenter vos chances d'obtenir une garde sur une période donnée. Vous n'allez quand même pas vous limiter à une seule candidature, au risque de vous retrouver sans rien du tout, n'est-ce pas ? Alors postulez, postulez ! Nous nous considérons comme chanceux d'avoir obtenu sept réponses positives, mais pour vous donner une idée, je peux vous dire que notre taux de réussite n'a été que de 12 %. Parfois, c'est dû à des conflits de dates, des changements de dates, des annonces qui s'annulent pour des raisons diverses, etc... Mais bon, le secret, c'est d'avoir la flexibilité pour s'intéresser à de nombreuses annonces. Et ça : ça veut dire retrousser ses manches. 
  • Bien sûr avant de postuler, assurez-vous que vous êtes vraiment motivé. Et surtout, que vous êtes capable d'assumer la mission ! Le home-sitting, c'est un peu comme quand on cherche un travail : si on ne se sent pas d'atomes crochus avec une équipe, avec un endroit et un poste, on ne sera pas heureux de travailler dans cette entreprise. Et bien de la même manière, si on ne se sent pas d'affinités avec des propriétaires, une propriété et des animaux, on ne sera pas heureux de vivre  dans cette maison.
    Ce n'est pas ce que vous voulez, ce n'est pas non plus ce que veulent les propriétaires. Alors soyez un peu sélectif. C'est peut-être l'une des règles les plus difficiles à suivre. Il y a eu des moments où nous avons été tentés de postuler un peu partout, juste parce qu'on voulait être sûrs d'avoir un endroit où séjourner. Mais nous avons su éviter ce piège ... et au bout du compte, on s'y est retrouvés. 
  • N'ayez pas les yeux plus gros que le ventre. Ce que je veux dire par là, c'est que si vous n'avez jamais eu d'animaux ou bien seulement un chat à la fois, ce ne sera pas une bonne idée de commencer par une garde de maison avec 4 chiens, 3 chats, 2 chevaux, 16 moutons et un poulailler (ne riez pas : il y en a plein de ce genre !). Cela ne veut pas dire que vous ne seriez pas capable de bien faire. Mais il faut s'y préparer peu à peu.
    Nous avons aussi failli postuler à des gardes de ce type. Finalement nous nous sommes abstenus, parce que nous avons réalisé que nous n'aurions pas suffisamment de temps libre pour visiter la région. Mais je suis sûre que ce type de garde peut tout à fait faire le bonheur d'autres personnes, alors autant leur laisser la place. 
  • Essayez de communiquer dans la langue maternelle du propriétaire en prenant contact, même si c'est seulement pour une ou deux phrases (et même si vous devez utiliser un outil de traduction en ligne).  En vous adressant aux propriétaires dans leur langue, vous montrerez que vous serez disposés, une fois sur place, à faire l'effort de comprendre et de vous plonger dans les usages locaux.
    Mon mari et moi nous parlons un peu français - pas beaucoup, mais cela nous a énormément aidés à créer le contact avec des propriétaires français.
  • Soyez patient ! Ce qui rejoint le conseil n° 4 - être motivé - Les gardes faites pour vous finiront par être publiées, il suffit d'attendre. Autre point important à connaître, pour s'organiser : de nombreuses annonces ne sont publiées que un ou deux mois avant la date de début. Nous avons mis un peu de temps à réaliser cela, ce qui n'a pas aidé, vue notre impatience ! Mais bon, une fois que l'on a compris que des opportunités apparaissent à tout moment, cela aide à garder patience. N'oubliez pas le conseil n° 3, et postulez ! 

C'est à peu près tout ce que je voulais partager avec vous. Mais sérieusement : c'est plus facile que cela ne semble. Il faut du temps et quelques efforts pour peaufiner vos candidatures, mais le secret est vraiment de passer du temps en ligne, et de savoir être réactif.

Bonne chance à tous pour découvrir le monde et vous faire de nouveaux amis - parmi les amis des bêtes, et leurs animaux !

Image credits: Cat Leedon


Le point de vue de Nomador

Les expériences vécues par nos membres nous intéressent toujours chez Nomador, car ils sont toujours utiles à toute notre communauté. Et Nomador, (dont l’histoire est racontée ici si vous voulez mieux nous connaitre), est née d’une volonté de partage.  Alors à mon tour de partager quelques réflexions sur le témoignage de Cat !

De nombreux voyageurs expérimentés, (souvent des home-sitters chevronnés eux-mêmes comme HeckticTravels), vous donneront des conseils précieux dans leurs guides, e-books, formations en ligne, etc... Ce sont presque des incontournables pour apprendre à naviguer dans le home-sitting international.
Mais c'est quand même rafraichissant de lire les conseils de débutants dans la communauté ! Et c'est pour cela que nous avons publié le témoignage de Cat.

J'aime beaucoup lire le témoignage  de Cat car ses mots sont plein de spontanéité - tout comme leur profil à elle et à Guy (son mari), et leurs postulations. Or la spontanéité aujourd'hui a tendance à disparaitre dans de nombreux domaines - auxquels le home-sitting n'échappe pas. Je crois sincèrement qu'il faut encourager la spontanéité dans la construction de la confiance. Alors je dirais que ... même s'il n'y a aucune "recette miracle" dans le témoignage de Cat, ses conseils peuvent être utiles à d'autres home-sitters débutants, et les aider à prendre confiance. Après tout, comme elle le dit elle-même, ce n'est probablement pas juste par hasard qu'ils ont réussi à obtenir plusieurs gardes ! 

J'ai regardé le profil de Cat et Guy, et… oui, même si ce sont des débutants, tout ce qui compte y figure :

  • qui ils sont,
  • pourquoi ils voyagent,
  • leur amour des animaux, leurs précédentes expériences,
  • une jolie photographie de leur couple (amicale, spontanée, bien adaptée à la plupart des contextes - ce qui veut dire, adaptée à "la vie de tous les jours", ce qui est très important),
  • et bien sûr, la chaleur dans les mots qu'ils utilisent pour se présenter.

J'ai parfois constaté que certaines candidatures de home-sitters "experts" peuvent être un peu intimidantes pour certains propriétaires. L'un d'eux m'a dit, un jour au téléphone : "Oh, ces personnes ont une telle expérience ... je ne me sens pas très à l'aise. J'ai peur que ma maison ne les intéresse pas suffisamment". Et pourtant, je peux vous dire que cette maison, située dans une belle région qui plus est,  avait vraiment beaucoup de charme !  Mais la façon dont le profil et le message étaient rédigés avaient fait craindre au propriétaire un niveau d'exigences compliqué à satisfaire. Le secret est probablement de réussir à trouver le bon équilibre dans la communication, après avoir bien analysé une annonce. Certains propriétaires préfèrent des quasi experts, d'autres ont surtout envie de se sentir à l'aise, avec des home-sitters simples qui leur ressemblent. 

Une autre information intéressante, c'est le taux de succès dans les candidatures de Cat. Cat et Guy ont dû postuler 28 fois pour être retenus 7 fois. Cela peut s'expliquer de diverses manières, mais la réalité, c'est que le home-sitting est un "marché" déséquilibré.  Il y a bien plus de personnes qui veulent garder des maisons, que de personnes qui ont entendu parler de la solution de faire garder leur maison (ou même qui sont tout simplement prêts à la confier en leur absence).
C'est pour cette raison que nous avons décidé d'offrir à tous les nouveaux membres l'opportunité de tester gratuitement les fonctionnalités de la plateforme, grâce à la Formule Découverte. Cela permet aux home-sitters de construire leur profil peu à peu, et de mieux comprendre comment tout cela fonctionne, et comment entrer en contact - avant de décider s'ils veulent s'abonner (ou pas). Alors souvenez-vous si vous débutez : ne vous découragez pas si vos efforts ne portent pas tout de suite leurs fruits. Cela finira par venir !

Vous avez des questions, des interrogations ? Posez-les ici, et nous serons ravis de vous répondre.

Start applying for house sits at Nomador right now!

comments powered by Disqus