Revenir

Publié le par NmNomador

Propriétaires : 23 considérations à prendre en compte pour trouver les bons home-sitters - PREMIERE PARTIE

Pour peu que vous me ressembliez, vous adorez votre maison et vos animaux. Alors, il vous semble peut-être tomber sous le sens que tout le monde doit les aimer autant que vous… Mais c’est justement ce genre de supposition qui peut créer des situations inconfortables si vous sélectionnez trop vite des personnes qui n’auraient pas les mêmes habitudes de vie que vous.

Pour attirer les bons candidats, il est primordial de bien détailler votre besoin, les conditions d’hébergement que vous proposez, les habitudes de vos animaux, ainsi que l’environnement de la maison. Cela veut dire passer en revue votre vie et votre routine quotidienne, presque avec le même regard que porterait un étranger. Il ne s’agit pas d’embellir votre annonce pour améliorer la réalité, mais de vous exprimer avec le plus d’honnêteté possible : car c’est ainsi que vous attirerez les bonnes candidatures, et que vos home-sitters seront aussi heureux que vous l'êtes de vivre chez vous.

Dans cette série de deux articles, nous vous proposons de passer en revue les points importants à aborder avec vos futurs gardiens : vos habitudes personnelles, les habitudes de vos animaux, votre voisinage et votre environnement, ainsi que quelques autres aspects de la vie chez vous.

Voici les points essentiels à aborder avec vos candidats :

VOUS

Penchez-vous sur votre style de vie et sur vos goûts personnels. Essayez de faire le point honnêtement sur le genre de personne que vous êtes, afin d’attirer des personnes avec lesquelles des affinités se créeront.

1. Votre style de communication

A quelle fréquence, et par quels outils préférez-vous communiquer, tant avant votre voyage que pendant que vous serez loin de chez vous ? Quelle réactivité attendez-vous ? Avez-vous envie de recevoir des nouvelles régulières, ou même des photos, de vos animaux ? Alors cherchez des home-sitters qui se sentiront à l’aise avec vos préférences.

J’ai récemment accueilli chez moi des home-sitters qui n’aimaient pas se servir de WhatsApp - l’application qui permet d’envoyer des SMS et de converser gratuitement. J’avais quand même accepté leur candidature. Cependant, une fois installés chez moi, ils étaient réticents à l’utiliser, ils ne le consultaient que rarement, et voulaient communiquer par email, alors que moi j’avais du mal à accéder à mes mails. C’étaient pourtant de "bons" home-sitters, mais je ne leur confierais plus ma maison, parce que j’ai vraiment eu trop de mal à communiquer avec eux.

2. Votre zone de confort en terme de délais

De quel délais avez-vous besoin pour organiser un voyage ? Est-ce que vous êtes plutôt du genre à improviser à la dernière minute, ou bien du genre à préférer tout organiser des mois à l’avance ?

Si c’est le cas, il est préférable de commencer à chercher vos home-sitters à l’avance. Commencez sans attendre à créer une annonce, à la publier et à mener des interviews de candidats. Même si votre voyage n’est pas encore organisé dans les détails, vous pouvez chercher pour des dates approximatives, tant que vous êtes bien clairs sur la flexibilité des dates avec les candidats, et que vous respectez ensuite ce cadre.

En vous y prenant longtemps à l’avance, vous aurez aussi le choix d’un plus grand nombre de home-sitters encore disponibles. Car souvent, les home-sitters les plus expérimentés sont aussi les plus demandés, et peuvent s’être engagés ailleurs des semaines ou des mois à l’avance.

Si vous arrivez à un accord avec des home-sitters plusieurs mois avant votre voyage, assurez-vous de signer ensemble un contrat par lequel ils s’engageraient à vous trouver des remplaçants s’il devait leur arriver un souci grave entretemps. Vous devrez également vous engager à ne pas laisser vos home-sitters sans solution d’hébergement, si un accident vous obligeait à reporter votre voyage.

3. Vos préjugés personnels

Nous sommes tous humains, et nous avons tous quelques préjugés - conscients ou inconscients. J’ai vu des annonces dans lesquelles les propriétaires indiquaient préférer une femme seule, ou bien des couples mariés, ou bien encore des retraités. Certes, dans la plupart des pays, ce type de mention ne serait pas autorisé dans une offre d’emploi. Cependant, il vaut mieux préciser vos préférences dans une annonce de home-sitting (tant qu’elles ne sont pas discriminatoires). Cela permettra aussi à certains candidats de gagner du temps, plutôt que d'ignorer que leur tranche d’âge ou la composition du ménage ne leur laisserait aucune chance d’être sélectionnés.

Par exemple, vous pouvez préciser : "La taille de notre propriété, ainsi que le nombre d’animaux, implique qu’il faut absolument être deux pour pouvoir s’en occuper". Ou : "Mon appartement est trop petit pour accueillir une famille". Ou : "Mon chat a une peur panique des hommes, je ne peux donc envisager de le confier qu'à une femme".  Ou bien encore : "Nous serons absents pendant la saison des cyclones, il faut absolument être deux pour pouvoir installer les volets de protection en cas d’alerte cyclonique".

Dans chacun de ces exemples, vous motivez votre demande d’une façon qui A/ permet aux candidats de faire le point sur leurs capacités et leurs limites, B/ évite à des candidats de postuler pour rien, C/  vous fait gagner du temps en évitant de répondre à des candidatures non appropriées.

4. Votre besoin de régularité

Si vous voyagez souvent, peut-être serez-vous tenté de trouver des home-sitters qui habitent dans la même région, ou bien qui sont disposés à y revenir régulièrement.

Sachez que les home-sitters ne sont pas toujours intéressés par des propositions de garde "régulières", car ils préfèrent souvent explorer de nouvelles régions. Il existe bien sûr des exceptions. Cela fait presque 10 ans que je retourne dans la même maison à Ajijic au Mexique, pour garder Chacha, un croisé Labrador/pitbull recueilli dans un refuge, et dont je m’occupe depuis quel était un chiot. Ses maîtres sont très heureux de ne pas avoir à se préoccuper de chercher une nouvelle personne chaque automne. Chacha adore me retrouver ! Quand à moi, je me sens là-bas comme dans un second "chez-moi".

5. Vos petites manies et goûts personnels

Bon d’accord, là c’est compliqué ! Nous avons tous nos petites manies. Est-ce que cela vous rend dingue d’imaginer que quelqu’un dormirait dans votre lit ? ou que quelqu’un ne rangerait pas le contenu du frigo comme vous ? Etes-vous un grand maniaque du ménage, ou bien un peu bohême ? Est-ce que tout est réglé comme du papier à musique chez vous, ou bien plutôt décontracté ?

Il faut bien comprendre que, dans leur très grande majorité, les home-sitters sont des personnes qui n'ont qu'une envie : vous satisfaire, et faire le bonheur de vos animaux. Alors, quelles que soient vos habitudes, sachez bien leur dire tout ce qui vous tient à coeur. Faites-le à l'avance, avant de prendre un engagement. Laissez-les décider si cela va leur convenir. Et si la réponse un non : c'est juste que ce n'étaient pas les candidats idéaux pour votre demande.

VOS ANIMAUX

Votre principale préoccupation est de trouver les home-sitters qui sauront aimer vos animaux et assurer la continuité de leurs routines quotidiennes. Alors pensez aussi à parler des petites manies de ces derniers !

6. Les habitudes et routines de vos animaux

Soyez très clairs sur le type et le nombre d’animaux que vous souhaitez confier, leurs besoins spécifiques, leurs traitements, l’heure de leurs repas, leurs habitudes de jeux et de sorties, ainsi que leurs habitudes de sommeil. Si Fluffy réclame à manger tous les matins à 6h45 précises, il faut le dire. Un home-sitter expérimenté saura bien décider si l’organisation des journées lui conviendra.

7. Les péchés mignons de vos animaux

Ne cachez pas les mauvaises habitudes éventuelles de vos animaux - et expliquez comment vous les gérez vous-même. Si votre chat sort les griffes dès qu’une main tente de lui gratouiller le ventre, prévenez bien votre home-sitter !

Pensez aussi à expliquer comment se passent les nuits. Est-ce que votre chien demande parfois à sortir au milieu de la nuit ? Est-ce votre chat se transforme en fauve dès un renard traverse le jardin ? Est-ce que vos animaux paniquent s’il y a de l’orage ?

Peut-être pensez-vous que mentionner ces "problèmes" à l'avance découragerait des home-sitters de s’occuper de vos animaux ? Rassurez-vous, c’est tout le contraire. Des personnes bien informées seront mieux préparées et plus diligentes. Elles apprécieront aussi de savoir comment agir face à des comportements difficiles, de façon à ne pas rompre les habitudes que vous avez instaurées.

Dans le passé, j’ai effectué une garde dans une maison où les règles étaient très strictes. Les propriétaires m’avaient prévenue qu’ils n’autorisaient pas leur chat à monter sur  le comptoir de la cuisine. Et bien, à peine avaient-ils tourné le dos que leur chat a sauté sur le comptoir pour quémander de la nourriture. Quel coquin ! Mais comme j’avais été bien informée, j’ai pu lui faire comprendre que je n’étais pas le type de home-sitter que l’on peut manipuler si facilement ! Une fois qu’il a compris - très rapidement - que je ne laisserais pas passer ce que ses maîtres n’autorisaient pas, nous sommes devenus les meilleurs amis du monde.

Mais si on ne m’avait pas expliqué que le comptoir lui était interdit, ou comment l’en faire descendre, ce chat aurait bien su profiter de ma présence pour repousser les limites … et les propriétaires seraient revenus à la maison pour retrouver un chat qui aurait pris de mauvaises habitudes.

8. Vos attentes

Soyez raisonnable et cohérent. Les home-sitters viennent pour que vos animaux soient heureux et en sécurité, mais pas pour faire des tâches que vous ne faites pas vous-même habituellement. Si vous ne promenez vous-même votre chien qu’une fois par jour, ne demandez pas aux home-sitters d’assurer trois longues promenades quotidiennes. Ce changement de rythme pourrait être perturbant pour votre animal, et puis pas très fair-play pour le home-sitter…

Mais par contre : si vous promenez vous-même votre chien trois fois par jour, alors demandez aux home-sitters de continuer la même routine.

Alors, de combien de « temps d’un humain » vos animaux ont-ils besoin ? Faudra-t-il promener votre chien toutes les quatre heures, ou bien est-il heureux de passer la journée dans le jardin ? C’est en précisant vos besoins clairement dès le départ que vous assurerez le succès d’un home-sitting réussi : des home-sitters heureux d’être là, des animaux heureux, et pour vous un retour de vacances heureux !

AUTRES CONSIDERATIONS

9. Autres responsabilités

Soyez clair sur toutes vos attentes au sujet de la maison - entretenir les plantes en pot dans la maison, enlever des mauvaises herbes qui pousseraient sur la terrasse, entretenir une piscine, tondre une pelouse, déneiger une allée, mettre en route une alarme avant de sortir, etc...

Y-a-t'il des consignes précises à respecter pour des panneaux solaires, une citerne d’eau de pluie, une fosse septique, l'utilisation d'une cuisine vegan, un système d’arrosage compliqué, ou toutes autres responsabilités que vous confieriez à vos home-sitters ?

Y-a-t'il du personnel de maison que vos home-sitters devraient gérer ? Si vous avez recours en temps normal aux services d'un(e) employé(e) de maison, c’est une bonne idée de lui permettre de continuer pendant la présence de vos home-sitters. Vous retrouverez ainsi votre maison nettoyée comme à votre habitude lorsque vous reviendrez. Assurez-vous cependant d’en parler à l’avance, afin de vous assurer que votre home-sitter se sentira à l’aise avec cette "supervision" de l’un de vos salariés, et qu’il respectera aussi vos façons de faire.

La suite des conseils de Kelly pour trouver les bons home-sitters se trouve sur cette page.


Author Bio

Kelly Hayes-Raitt

Cela fait maintenant presque 10 ans que Kelly Hayes-Raitt est un home-sitter à plein temps à l’international. Il lui arrive de chercher elle-même des home-sitters pour le compte de propriétaires dont elle garde régulièrement les maisons. Elle estime avoir ainsi examiné plus d’une centaine de candidatures. Elle a récemment écrit le livre "How to Become a Housesitter: Insider Tips from the HouseSit Diva", disponible en anglais sur Amazon or www.HouseSitDiva.com

comments powered by Disqus