Revenir

Publié le par NmNomador

Propriétaires : 23 considérations à prendre en compte pour trouver les bons home-sitters - SECONDE PARTIE

Trouver de bons home-sitters n’est pas si difficile que cela ! Mais par contre, vous tromper dans votre choix pourrait gâcher vos vacances (ainsi que celles de votre home-sitter).

Dans la première partie de cette série, nous avons déjà abordé 9 sujets importants que vous devez aborder avec vos candidats, pour vous assurer que ces home-sitters correspondront bien à vos besoins ainsi qu’aux besoins de vos animaux. Dans cette seconde partie, nous allons passer en revue tout ce qui concerne votre maison et son environnement.

VOTRE MAISON

Essayez de voir votre maison comme le ferait un inconnu. Toutes les maisons ont leurs particularités, et aucun home-sitter ne cherche la perfection. Cependant, mieux vaut évoquer avec franchise et transparence tous les inconvénients de votre habitat. Passons donc en revue certains points dont vous n’avez peut-être plus conscience, si vous vous y êtes habitué :

10. Les odeurs

Etes-vous fumeur, est-ce que vous utilisez des parfums d’intérieur (encens, désodorisants..), ou bien est-ce que votre maison a des problèmes d’humidité ? Si c’est le cas, mieux vaut en parler afin de ne pas risquer de faire venir chez vous quelqu’un qui souffrirait d’allergies et ne pourrait pas y rester sans avoir des problèmes de santé.

Il m’est arrivé d'accepter une garde (avec à la clé un long voyage et des frais importants), et d'arriver dans une maison où il y avait beaucoup de moisissures. Je suis tombée malade le premier jour, et j’ai passé tout le reste du séjour confinée dans une chambre. Je devais sortir longuement chaque jour afin de m’éloigner de ces allergènes - qui me déclenchaient sinusite, maux de tête et une grande fatigue. Il m’a ensuite fallu un mois pour m’en remettre !

De toute évidence, la propriétaire n’avait jamais souffert de ces inconvénients, pas plus que n’en auraient souffert des home-sitters non allergiques. En fait, moi je n’étais pas la bonne home-sitter pour cette maison !

11. L' internet

Est-ce que votre connexion internet est lente, ou peu fiable ? Est-ce qu’il y a souvent des coupures d’internet ? Peut-être cela ne vous gêne-t-il pas, si vous n’avez pas besoin d’être connecté en permanence. Mais certains home-sitters internationaux doivent travailler en ligne, alors il vaut mieux choisir des personnes que cela ne dérangera pas.

12. Le temps et le climat

Pendant la période de la garde, est-ce qu’il risque de faire froid chez vous ? Ou au contraire, très chaud ? Est-ce qu’il risque d’y avoir des tempêtes et des coupures de courant ? Une propriétaire avait eu le bon réflexe de me prévenir à l’avance qu’en hiver son appartement était plein de courants d’air. Grâce à cette information, j’ai pu emporter des vêtements bien chauds pour m’emmitoufler.

Même si le temps en Turquie était plus froid qu’elle ne l’avait imaginé, Kelly Hayes-Raitt a quand même bien profité de cette garde ! Safranbolu, Turquie.

13. Le désordre

Est-ce que votre maison est encombrée ? Bien sûr, vous saurez faire de la place pour vos home-sitters dans une chambre, dans la salle de bains, dans la pièce de vie .. mais si vous êtes du genre "collectionneur", il est préférable de le dire à vos home-sitters à l’avance : vous serez tous plus à l’aise.

Un jour, j’ai gardé la maison de passionnés de brocante qui avaient des cartons d’objets divers entassés en plusieurs endroits. Comme j'ai toujours dans ma valise de grands foulards colorés, je les ai utilisés pour dissimuler ces cartons. Les home-sitters expérimentés savent bien s’adapter à une maison qui n’est pas la leur, afin de réussir à se sentir à l’aise.

14. Le manque de confort ou d’équipements

Est-ce que votre maison manque de confort ? Si vous avez emménagé récemment, il se peut que vous n’ayez pas encore fini d’équiper la cuisine ou que vous manquiez encore de meubles … mais ce n’est pas la peine de culpabiliser ! Il faut juste l’annoncer franchement, ainsi vos candidats accepteront en toute connaissance de cause.

Je me souviens d’avoir failli accepter un home-sitting à Londres, dans un appartement où il n’y avait pas de douche. Lorsque j’en ai pris conscience lors de notre entretien par Skype, j’ai demandé à la propriétaire, qui avait de longs cheveux, comment elle se les lavait. Elle m’a expliqué qu’elle devait utiliser l’évier de la cuisine. Je connais plein de home-sitters pour lesquels cela n’aurait posé absolument aucun problème - mais pour moi, ce n’était pas envisageable. Je tiens trop à ma douche du matin, alors je n’aurais pas été la bonne personne pour elle.

De la même manière, si vous n’avez pas la télévision, c’est important de le préciser.

15. La propreté

Quel est le degré de propreté de votre maison ? Si vous êtes des maniaques du ménage, vous serez bien plus à l'aise avec des home-sitters qui auront les mêmes réflexes que vous. Mais si le ménage n’est pas votre priorité dans la vie, peut-être cela vaut-il la peine de faire venir un professionnel avant votre départ, pour faire un bon nettoyage de la cuisine, du frigo, et faire rutiler les sanitaires afin que vos home-sitters se sentent bien accueillis.

16. Les équipements particuliers

Est-ce qu’il y a chez vous des équipements qui pourraient avoir un impact sur le confort de vos home-sitters ? Par exemple : un lit avec un matelas à eau, un chauffage au poêle qui demande un travail quotidien… Ne vous basez pas sur de simples suppositions quand vous envisagez de confier votre maison à quelqu’un. Ce n’est pas parce que vous appréciez un équipement particulier que d’autres personnes se sentiront à l’aise pour l’utiliser elles-mêmes.

17. Les limites physiques

Votre maison a beaucoup d’escaliers ? Aller à la boîte aux lettres oblige à traverser un grand jardin ? La forme de votre baignoire la rend difficile à utiliser ? Votre home-sitter devra porter des bidons d’eau potable ou de gros sacs de croquettes pour les chiens ? Votre chien est très puissant, il saute très haut, ou bien tire très fort en promenade ? Certaines pièces de la maison sont petites ou difficiles d’accès pour une personne de grande taille ?

N’oubliez pas de le mentionner, afin de ne pas vous retrouver avec un home-sitter déçu, qui aurait des difficultés à vivre chez vous.

18. Les parasites et nuisibles

Vous savez, ces petites bestioles que l’on trouve partout … Quelle sorte de parasites peut-on trouver chez vous ? Qu’est-ce que vous faites pour les combattre ? Je fais souvent des gardes de maison au Mexique. Il y a souvent des cafards, et parfois même un scorpion .. Je réussis à m’en accommoder, mais ce ne serait pas le cas de tous les home-sitters, alors quand un propriétaire me demande de chercher des home-sitters, je fais bien attention à ne pas oublier de le mentionner.

Parlons aussi des puces ! Certaines personnes sont très sensibles à leurs piqûres. Si vous ne traitez pas régulièrement vos animaux, même si vous n’avez jamais vu de puces chez vous, partez à la chasse quand même ! Vous n’auriez certainement pas envie d’entendre votre home-sitter vous dire qu’il ne peut pas rester s’occuper de vos animaux à cause d’un problème de puces.

Dernièrement, une home-sitter a écrit un article de blog sur le sujet - avec des photos des boutons impressionnants que lui provoquaient des morsures de puces. En fait, la propriétaire elle-même n’avait jamais fait aucune réaction aux puces. Mais par contre, elle était très allergique aux poudres insecticides et n’a pas du tout été contente que la home-sitter ait pris l’initiative de traiter sa maison sans la consulter. Un exemple caractéristique d’une expérience ratée, à cause d’un manque de préparation !

VOTRE VOISINAGE

19. Le bruit

Les cloches de l’église voisine, les aboiements du chien du voisin : il y a des bruits qui font tellement partie de votre quotidien que vous, vous ne les remarquez même plus … mais vos home-sitters, eux, devront s’y habituer. Certaines personnes ont le sommeil très léger, alors il est important de les prévenir si votre voisin du dessus travaille en équipe de nuit et se détend en mettant la musique en rentrant à 3 heures du matin … ou bien si vos voisins de palier ont un bébé qui ne fait pas encore ses nuits …
Tous ces bruits du quotidien peuvent aussi provenir d’une caserne de pompier voisine, d’une voie de chemin de fer à proximité, d’un commissariat de police voisin, d’une église, d’une mosquée, du couloir aérien au-dessus de votre commune.

20. Le quartier et les moyens de transport

Soyez très clair sur votre quartier ou coin de campagne. A quelle distance à pied sont l’épicerie ou la supérette la plus proche, la pharmacie, le vétérinaire, les restaurants, et l’arrêt de bus - si vous ne pouvez pas prêter pas votre véhicule ou si les home-sitters n’ont pas de voiture. S’ils doivent porter leurs courses, la maison est-elle en haut d’une rue escarpée, est-elle facile d’accès ?

Est-ce que vos home-sitters utiliseront votre voiture ? Si c’est le cas, avez-vous fait le point avec votre assureur ? Tout est-il en règle ? Si non, et si une voiture est indispensable à la vie quotidienne, expliquez bien les alternatives (coût d’un taxi local, d’une location de voiture…).

Et si vous prêtez une voiture : quel entretien régulier faut-il prévoir, les contrôles à effectuer régulièrement (par ex, un pneu qui doit souvent être regonflé…) ? A-t-elle des particularités (par ex, une difficulté au démarrage ..). Y-a-t-il des règles locales de stationnement ou de conduite à connaître, surtout si votre home-sitter vient d’un pays étranger et donc d’une culture différente, avec une législation différente ?

21. Les voisins

Expliquez clairement tout problème de voisinage auquel vous pourriez être confronté et qui pourrait nuire à la sérénité du séjour. Vos home-sitters n’ont pas à se retrouver au milieu d’un guêpier !

22. La sécurité

Vous avez été victime d'un cambriolage ? Dites-le franchement et expliquez bien quelles mesures de sécurité vous avez prises. Parlez très clairement des éventuels systèmes de vidéo-surveillance installés dans la maison ou le jardin (n'oubliez pas que la loi, dans de nombreux pays, interdit de filmer vos hôtes sans leur consentement).

Expliquez les éventuels problèmes de sécurité qui peuvent se poser dans votre ville ou votre pays. Des problèmes politiques, des manifestations à éviter ? Des quartiers où il vaut mieux ne pas se promener ? Ne laissez pas vos homer-sitters se mettre en danger par manque d’information.

23. La période de l’année

Pensez aussi aux spécificités de la période de l’année. Est-ce une période de congés pendant laquelle la plupart des restaurants et magasins sont fermés ? Il  m’est arrivé de garder une maison à Penang en Malaisie, dans une rue juste au-dessus d’une mosquée dont le haut-parleur diffusait tous les soirs des appels à la prière. Honnêtement, j’ai aimé entendre ces mélopées,  et m’asseoir sur le balcon pour méditer. Mais je connais aussi beaucoup de home-sitters qui auraient trouvé ce bruit envahissant.

A quel type de météo les home-sitters doivent-ils s’attendre ? Si des tempêtes sont susceptibles de survenir, assurez-vous que vos home-sitters en ont bien conscience et y sont préparés. Un jour, j’ai postulé à une garde pour un mois de janvier en Mongolie - jusqu’à ce que j’apprenne que les températures pouvaient descendre au point de faire geler les cils ! Promener un petit chien de 9 mois dans un tel froid, je ne m’en sentais vraiment pas capable, alors j’ai décliné.

C’est en étant honnête sur votre maison, vos animaux, vos besoins, vos attentes, les contraintes de votre environnement - et en veillant à ne pas embellir la réalité - que vous éviterez des candidatures qui ne vous conviendraient pas. Vous éviterez aussi à des candidats de perdre du temps à vous contacter … et vous en gagnerez alors vous-même.

Mon conseil est donc : réfléchissez bien à ce qui fait le caractère exceptionnel de votre maison et de vos animaux. Le bon home-sitter sera celui qui lui aussi trouvera votre offre exceptionnelle, et vous écrira alors pour se présenter.


Author Bio

Kelly Hayes-Raitt

Cela fait maintenant presque 10 ans que Kelly Hayes-Raitt est un home-sitter à plein temps à l’international. Il lui arrive de chercher elle-même des home-sitters pour le compte de propriétaires dont elle garde régulièrement les maisons. Elle estime avoir ainsi examiné plus d’une centaine de candidatures. Elle a récemment écrit le livre "How to Become a Housesitter: Insider Tips from the HouseSit Diva", disponible en anglais sur Amazon or www.HouseSitDiva.com

comments powered by Disqus