Revenir

Publié le par NmNomador

Pourquoi nous cherchons des home-sitters … tout en gardant des maisons nous-mêmes !

Nous vivions au Laos depuis quelques semaines, quand l’envie nous a pris de partir une semaine[visiter le Vietnam et là : panique ! A qui confier Angel, notre chien, et Biscuit, le chat ? Nous étions nouveaux dans notre ville, et nous n’avions pas encore d’amis assez proches pour oser demander ce service.

Les voisins, penserez-vous ? Nous vivions dans une petite communauté locale. Certains de nos voisins consommaient du chien (oui, vous lisez bien..). Des chiens du voisinage trainaient dans les rues, couverts de puces et de gale, renversant les poubelles à la recherche de nourriture, poursuivant les motocyclettes, ou bien se battant entre eux.. Je ne pouvais vraiment pas imaginer laisser nos animaux dans ce type d’environnement.

Et les vétérinaires ? Nous nous sommes renseignés et nous avons avons compris que nos animaux devraient rester en cage pendant notre absence. Pas question !

Vers quelles autres solutions se tourner ? Un ami nous a parlé du home-sitting. Des home-sitters ?? Laisser de parfaits inconnus venir vivre chez nous ? Je n’étais pas bien sûre d’aimer cette idée non plus !

Mais nous avons décidé de sauter le pas, et nous avons publié une annonce sur un site international de home-sitting. Un coupe très sympathique nous a contactés, depuis Manchester en Angleterre. On a décidé de se parler sur Skype (c’est bien ça que l’on est sensés faire, n’est-ce pas ?).

Je les regardais avec un peu de curiosité par écran interposé … quel genre de question pouvais-je bien leur poser ? Est-ce que vous mangez du chien ? Heureusement, ils ont été capables de sentir notre angoisse de débutants, et comme ils avaient déjà plein d’expérience, ils ont vite su nous mettre à l’aise.



Et puis ils sont arrivés. Et ils ont été supers. Mon chien Angel, qui avait dû senti ma nervosité du départ, leur a grogné dessus en les voyant … mais à la fin de la semaine ils étaient devenus les meilleurs amis du monde, et Angel a même eu l’air tout déçu de les voir rentrer chez eux !

Deux ans plus tard. Nous voyageons beaucoup, et à chaque départ nous faisons systématiquement appel à des home-sitters. Nous avons rencontré des gens venus du monde entier. Angel s’est habitué à ces invités, les considère maintenant comme de la famille, et voit chaque nouvelle arrivée comme une occasion de se faire gâter et de faire de belles balades sur la plage, près de notre nouvelle maison au Portugal. Beaucoup de ces home-sitters sont revenus plusieurs fois chez nous et certains sont même devenus des amis proches.

Maintenant, savez-vous d’où j’écris ces lignes ? De New York. Et pourquoi nous sommes ici ? (bon, mis à part le fait que New York est une ville extraordinaire..). Et bien, mon compagnon Jonathan et moi, nous sommes aussi devenus home-sitters pour d’autres familles. Nous avons deux séjours qui s’enchainent à New York pour garder des chats. L’un dans le Bronx, l’autre à Brooklyn.

C’est parce que nous avions beaucoup appris de nos propres home-sitters sur leurs bonnes et moins bonnes expériences, parce que nous savions aussi ce que nous avions aimé, ou moins aimé, chez certains home-sitters, que nous avons eu envie de nous lancer... Bien sûr, mes animaux me manquent beaucoup quand je voyage, mais maintenant nous avons la possibilité de voyager sans contrainte, de découvrir de nouvelles régions, toujours au contact des animaux - c’est gagnant-gagnant ! Pour le moment, nous avons gardé des maisons en Thaïlande, en Malaisie, à Hong Kong, en Italie, au Portugal, au Luxembourg et aux Etats-Unis, pour n’en citer que quelques-unes.

Mais pour pouvoir mener cette vie, nous avons toujours besoin de trouver des home-sitters pour notre chien. Malheureusement, Biscuit nous a quittés l’an dernier, et c’est pour cela que  nous avons tendance à rechercher pour nous des gardes avec des chats (jusqu’au jour où je me  sentirai prête à remplacer Biscuit…).

Récemment, nous vous accepté une garde de dernière minute à Gibraltar. Les home-sitters qui devaient venir s’étaient désistés, et les propriétaires ne pouvaient pas annuler leur voyage parce qu’ils étaient eux-mêmes engagés à garder une maison. Ils avaient besoin de nous pour cinq jours, ce qui veut dire qu’il nous fallait trouver quelqu’un pour sept jours, comme j’aime bien que nos home-sitters arrivent un ou deux jours à l’avance, pour se familiariser avec la maison et pour leur présenter Angel. J’ai trouvé un candidat mais devinez quoi ?? Voilà qu'il fallait qu’il trouve lui-même quelqu’un pour huit jours, pour garder son propre chat !

Après plein d’échanges par textos et téléphone, tout s’est finalement bien enchaîné. Notre home-sitter français a trouvé un candidat pour garder son chat, et a donc pu venir garder notre chien. Et comme nous avions une solution pour notre chien, nous avons pu partir pour Gibraltar garder un chat et deux hamsters !

Nous adorons ce style de vie et ne sommes pas prêts de mettre nos animaux en pension. Et puis il me suffit  de voir les photos de ma chienne heureuse avec ses home-sitters, pour savoir que ce style de vie lui convient bien à elle aussi.

Alors, si vous hésitez encore à avoir recours à des home-sitters, ou bien à garder vous-même des maisons : n’ayez aucune crainte. Notre seule regret est de ne pas avoir connu plus tôt cette façon de voyager !


Author Bio

Sarah Wilson, auteur de lifepart2.com

Sarah Wilson a quitté le Royaume Uni pour un tour du monde d’une année en 2002 - mais elle a tellement aimé ce style de vie, qu’elle n’est jamais rentrée. Après plusieurs années  de vie et d’enseignement de l’anglais en Asie du Sud Est, elle  vit maintenant  au  Portugal avec Jonathan et leur chien Angel... Ensemble, ils tiennent la chronique de leurs aventures sur lifepart2.com,  leur blog consacré aux voyages pendant la retraite.

comments powered by Disqus